Les bases de la musique pour apprendre à jouer du piano

Chopin

notenotenotenotenote
Administrateur
Topic : 17
Réponse : 0

Site internetHomme
Posté le 12/07/2023 à 16:54 par Chopin

Bonjour à tous !

Ce guide d'initiation au piano vous permettra de découvrir les bases essentielles de la musique, vous permettant ainsi de vous approcher de cet instrument en sachant par où commencer et comment vous organiser pour progresser dans votre apprentissage. Bien que ce ne soit pas vraiment un cours, il vous fournira les premiers éléments nécessaires pour débuter votre aventure musicale au piano.


Solfège : la portée

En musique, la portée (ou portée musicale) désigne un ensemble de cinq lignes horizontales parallèles. Ces lignes servent de repère pour placer les notes, les silences et les autres symboles musicaux. Grâce à la portée, nous pouvons indiquer la hauteur des sons et noter la mélodie ainsi que les différents éléments d'une composition musicale. C'est un outil essentiel qui nous permet de représenter graphiquement la musique et de faciliter son interprétation.


Solfège : lecture des notes

Pour commencer, certaines personnes vous diront : «Je sais jouer de la musique, mais les partitions me semblent incompréhensibles». Il est vrai que certains ont une excellente oreille musicale et peuvent apprendre à jouer d'un instrument facilement. Cependant, pour la plupart d'entre nous, il n'y a pas d'autre choix que de travailler et d'étudier la musique pour progresser. Ne vous inquiétez pas, car nous sommes là pour vous guider ! Partons à la découverte de la lecture des notes, un pas essentiel vers la compréhension des partitions musicales et l'interprétation de vos morceaux préférés.

Clé de sol
User image
Clé de fa
User image

Explication : Lorsque vous jouez du piano, vous rencontrerez généralement deux clés : la clé de sol pour la main droite et la clé de fa pour la main gauche. Cependant, gardez à l'esprit que cette règle comporte des exceptions tout au long de votre apprentissage. Il vous faudra donc mémoriser avec précision les hauteurs des notes pour les deux clés. Soyez prêt(e) à investir du temps, car cela ne s'apprend pas en une seule semaine. La lecture des notes est un processus d'amélioration continue, même pour les pianistes experts.


Solfège : les altérations

Les symboles suivants User image   User image   User image   User image   User image sont essentiels à connaître avant de progresser davantage. Ce sont respectivement le bémol, le dièse, le double bémol, le double dièse et le bécarre. Ces symboles peuvent être appliqués à n'importe quelle note (il est important de noter que si une altération est présente dans une mesure, les notes suivantes doivent également l'appliquer).

Le principe est simple : un dièse ajoute un demi-ton à la note, tandis qu'un bémol en retire un. Par exemple, un Do dièse est équivalent à un Ré bémol. Il est également courant de rencontrer des doubles dièses et des doubles bémols, qui ajoutent ou retirent un ton entier.

Enfin, le bécarre a pour effet d'annuler toute altération dans la mesure en cours. C'est un symbole qui permet de rétablir la note à sa valeur naturelle, sans dièse ni bémol.


Solfège : les altérations à la clé

Très souvent, vous rencontrerez des dièses, des bémols, voire des bécarres à la clé. On parle alors d'altérations à la clé ou d'armature. Elles ne sont pas là par hasard, elles servent à simplifier l'écriture et la lecture de la partition, tout en donnant la tonalité générale de la musique.

Comment cela fonctionne-t-il ? C'est simple : les altérations à la clé s'appliquent à toutes les mesures de la partition, sauf si de nouvelles altérations à la clé apparaissent. Par exemple, si un dièse est placé à la clé sur la ligne du Fa, tous les Fa de la partition seront joués en dièse, à moins qu'un bécarre n'annule cette altération.

Cependant, il est important de noter que chaque altération à la clé correspond à la fois à une tonalité majeure et à une tonalité mineure. Il est préférable de toutes les connaître afin de savoir instantanément quelle tonalité est utilisée dans la partition.

Pour les dièses
User image
 Pour les bémoles
User image

Afin de vous aider à mémoriser les différentes tonalités majeures et mineures avec les dièses et les bémols, voici une astuce simple :


Dièses majeurs
La tonalité majeure est toujours la note après le dernier dièse ajouté.

Dièses mineurs
La tonalité mineure est toujours la note précédant le dernier dièse ajouté.

Bémols majeurs
La tonalité majeure est toujours la 3e note en descendant à partir du dernier bémol ajouté.

Bémols mineurs
La tonalité mineure est toujours la 2e note en montant à partir du dernier bémol ajouté.

Pour simplifier davantage, retenez que seul le Do majeur et le La mineur sont à retenir. En utilisant cette technique, vous pourrez facilement retrouver toutes les autres tonalités majeures et mineures.

Solfège : le temps des notes

Félicitations ! Vous avez maintenant connaissance des noms des notes ainsi que de leurs altérations. Il est maintenant temps de leur attribuer une durée d'exécution.

Dans ce chapitre, nous allons explorer les différentes valeurs temporelles des notes, des silences et des soupirs. Comprendre la durée de chaque élément musical est essentiel pour jouer de manière rythmique et fluide.

Les notes
User image

Les silences
User image

Valeur relative
User image


Solfège : rythmes et pulsations

Prêt(e) pour un chapitre qui va mettre vos neurones en ébullition ? Parlons de la pulsation !

La pulsation, généralement indiquée par une fraction, est essentielle pour maintenir le rythme musical. Le numérateur de la fraction indique le nombre de temps dans une mesure, tandis que le dénominateur indique l'unité de mesure d'un temps. Il est important de savoir que l'unité d'un temps peut varier, et ce n'est pas toujours la noire.

Voici les correspondances entre les fractions et les valeurs rythmiques :

1/1 correspond à la ronde
1/2 correspond à la blanche
1/4 correspond à la noire
1/8 correspond à la croche
1/16 correspond à la double croche
1/32 correspond à la triple croche
1/64 correspond à la quadruple croche

Dans la majorité des cas, vous rencontrerez du 4/4, qui peut être indiqué par le symbole User image . Le 2/2 est également utilisé, indiqué par le symbole User image . Vous ferez également connaissance avec la notion de binaire et de ternaire : le binaire consiste à compter par groupe de deux notes, généralement en utilisant une mesure de 1/4, et le ternaire, par groupe de trois notes, généralement en utilisant une mesure de 1/8.

En pratique, vous découvrirez souvent des rythmes mêlant binaire et ternaire, ajoutant ainsi de la richesse et de la complexité à la musique.


Solfège : barres de mesure

User image La simple : Elle sépare toutes les mesures. La première mesure peut aussi avoir une barre simple un peu plus épaisse
User image La double barre de séparation : Signifie un changement de partie, d'armure ou de mesure
 User image  Le debut de reprise : Lorsque la barre de fin de reprise sera atteinte, il faudra reprendre à partir de là
 User image  La fin de reprise : Sauf indication, on reprend une fois de plus le morceau entre la barre de début et de fin de reprise
 User image La barre de fin : Pas de suprise ici, elle signifie la fin du morceau



Solfège : notations importantes

User image Le point de prolongation : Lorsqu'une note est pointée sur le côté cela a pour effet d'allonger sa durée de moitié. Exemple, une blanche vaut 2 temps. La moitié fait 1, 2 + 1 = 3. Une blanche pointée vaut 3 temps.
User image Le staccato : Une note pointée sur le dessous ou sur le dessus signifie que la note devra être détachée des autres. On peut aussi dire que la note est piquée.
User image Le point d'orgue : A l'inverse, le point d'orgue rallonge la durée d'une note mais pas de manière précise. C'est à l'interprète de décider. A ce moment la, le tempo ne compte brièvement plus.
User image La liaison de prolongation : Comme son nom l'indique. Lorsque deux notes de même hauteur sont liées, on prolonge la durée. Exemple, si deux noires de même hauteur sont liées, cela équivaut à une blanche.
User image La liaison d'articulation : La liaison d'articulation ou liaison de phrasé signifie que les notes seront jouées sans suspension.
User image Le triolet : Le triolet est la transformation de deux mêmes notes. Exemple, un triolet de croches est l'issu de deux croches est le temps n'en sera pas changé. Donc, un triolet de croches dure 1 temps. On reconnaît un triolet par le nombre 3.



Piano : le clavier

User image
Le clavier du piano est composé d' octaves . Chacun d'eux comportent sept touches blanches et cinq touches noires.


Petite chose à connaître, le Do serrure . Il s'agit en général du Do le plus au centre du clavier, il permet de repérer l'octave à jouer sur la partition.

Le Do serrure sur la partition
User imageUser image


Piano : le doigté

Mis à part le triolet de croche que nous avons vue, parfois vous rencontrerez des numérotations allant de 1 à 5 à proximité des notes. Il s'agit du doigté que l'on nous conseille d'adopter.

User image


Piano : votre première partition

User image
J'ai transposé et modifié la partition de façon à ce que l'on y trouve un peu tout de ce dont nous avons vue au cour de ce chapitre.

Ecouter la musique
Voir le PDF


Conclusion

Félicitations ! Vous avez désormais acquis les bases les plus rudimentaires de la musique. Cependant, il est important de comprendre que la musique est un univers vaste et complexe, et ce que nous avons exploré ici ne représente qu'une petite partie de tout ce qu'il y a à découvrir.

Mon objectif était de vous fournir les connaissances essentielles pour que vous puissiez ensuite continuer à apprendre par vous-même. Le secret pour progresser dans votre apprentissage musical réside dans la pratique assidue et la persévérance. Prenez votre temps, soyez patient(e), et n'oubliez pas que l'apprentissage musical est un voyage qui demande des années de pratique.

Pour bien débuter, prenez le temps de déchiffrer vos partitions lentement et ne vous mettez pas trop de pression. Commencez par des morceaux faciles et augmentez progressivement la difficulté au fur et à mesure de votre progression.

N'hésitez pas à consulter des méthodes d'amélioration de la technique et du doigté, comme l'ouvrage « Le Pianiste Virtuose » de C.L. Hanon.

Enfin, ne vous découragez jamais. Rappelez-vous que la musique demande du temps, de la patience et de la persévérance. Prenez plaisir à jouer et à explorer cet univers passionnant, et vous verrez que vos efforts seront récompensés au fil du temps.

Je vous souhaite une belle aventure musicale au piano et je suis convaincu que vous deviendrez un(e) pianiste accompli(e) avec le temps et la pratique. Bonne continuation dans votre parcours musical !


________________
Que la musique soit votre langage universel, unissant les cœurs et transcendant les frontières

Ajouter une réponse au topic